Coups de coeur

« Trois petits tours … d’Asie et d’Ailleurs » ! Viviane Lefèbvre

  Conférence Viviane

Jeudi 20 décembre à 20h à BACCARAT
«  Trois petits tours … d’Asie et d’Ailleurs » !

http://www.estrepublicain.fr/fr/images/17D2F314-CC15-4A0E-B419-B58779B216FE/LER_14/trois-petits-tours-d-asie-et-d-ailleurs.jpg
Ni experte, ni savante, Viviane NGUYEN LEFEBVRE vous invite à une balade « aux fils » de sa collection.
Une balade comme un voyage « aux fils » du temps et des rencontres ... en Chine, au Cambodge, en Indonésie, au Myanmar et au Vietnam.
Les marionnettes sont un domaine vaste, ancestral et tellement mal connu du grand public. Souvent quand on entend “marionnettes” on pense “guignol” et on pense “enfants”.
Nous sommes alors loin de la réalité du monde très spécial de la marionnette. Elle est née il y a fort longtemps ; on en trouve partout dans le monde et il existe autant de techniques  que de significations différentes.
L’exposé ne portera pas sur les origines ou les techniques, il tentera simplement d’ouvrir les portes du monde particulier des marionnettes d’Asie.

  Exposition marionnettes

expo-viviane-1.jpg  photo-marionnette-1.jpg

Du 07 décembre au 19 janvier exposition "Trois petits tours... d'Asie et d'Ailleurs" Hôtel de ville BACCARAT. Viviane expose sa magnifique collection de marionnettes, vous avez déjà pu voir la pièce la plus imposante au Forum des associations. Une riche collection à voir absolument !!!

vernissage.jpg photo-marionnette-vitrine-1.jpg photo-marionnette-vitrine.jpg photo-marionnette-2.jpg expo-marionnette-vitrine-1.jpg photo-expo.jpg

photo-1.jpg photo-2.jpg photo-3.jpg photo-4.jpg

Presse

presse-06-12-12.jpg presse-12-12-12.jpg

presse-17-12-12.jpg

Reportages

http://www.covoiturage.fr/blog/images//logos/mylorraine-fr.jpeg

Presse


Hommage Philippe Mangen

Du 15/06/2012 au 30/09/2012
Exposition : Exposition Photo - Philippe Mangen : Festival 2009

L’Office de Tourisme de Charleville-Mézières rend hommage à son plus grand complice et ami, Philippe Mangen, un grand photographe carolomacérien qui a vécu par et pour la magie des marionnettes, 33 de ses plus beaux clichés sont à voir dans l’espace d’exposition de l’Office.

expopm

Lieu : Office de Tourisme de Charleville-Mézières et sa Région
Contact : Office de Tourisme de Charleville-Mézières et sa région - contact@charleville-tourisme.com
4 Place Ducale
Tél : +33 (0)324556990 - Fax : +33 (0)324556989
En savoir plus : www.charleville-tourisme.com

Philippe Mangen photographié en septembre 2009
http://s1.e-monsite.com/2009/09/05/resize_550_550/17028924expo-folies-javanaises-1-jpg.jpg
Phillippe Mangen lors de la présentation de son exposition "Folies Javanaises"

Philippe Mangen représente beaucoup pour notre équipe car il est à l'origine du nom de notre association. Photographe indépendant, très attaché au festival mondial des marionnettes de Charleville. Passionné par l'Indonésie dont il était tombé amoureux, il y fait de nombreux séjours. Son exposition "folies javanaises" avait remporté un très grand succès auprès du jeune public et des personnes qui l'ont rencontré, elle représente une partie de son travail autour d'un grand maître de marionnettes indonésien.

Le Singe Blanc et Cies

Le Singe Blanc ?
" Debout auprès des autres dieux se tient Hanumân, le dieu-singe ou singe blanc, général de Râma dans le Râmayana.
Fils de Vâyou, dieu du Vent, il change d'aspect à volonté, et dispose d'une force invincible. Il est considéré comme un modèle de loyauté, un symbole de bravoure, car il représente le courage, l'espoir, l'intelligence et la dévotion ".

Et Cies ?
Toutes les compagnies professionnelles qui ont contribuées à notre programmation.


Cration "Blanche comme la neige"

 

Création "Blanche comme la neige"

 Novembre

blanche-comme-neige-1.jpg

Première photo des répétitions de la création de la Cie Les Bestioles "Blanche comme la neige" 

  • Jeudi 17 novembre 2011 à 10h et 14h : spectacle "Blanche comme la neige" dernière création de la Cie les Bestioles - jeune public 
  • Vendredi 18 novembre 2011 à 10h et 16h : spectacle "Blanche comme la neige" - jeune public

Tarifs : 4 €  Faulquemont / autres 6 € bus inclus

  • Samedi 19 novembre 2011 à 15h : spectacle  "Blanche comme la neige" - tous publics et familles. A l'issue du spectacle rencontre avec les comédiens autour d'un goûter.

Tarifs :  4 €  - Infos et réservation : 06 03 29 21 73 

 Rencontre élèves comédienne

 Mardi 15 novembre, rencontre entre Martine Waniowski et les élèves de CP et CE1 de l'école du Bas Steinbesch à propos du spectacle "Blanche comme la neige". L'objet de cette rencontre est de parler de l'histoire qu'ils connaissent, de parler des peurs que cette histoire inspire, de ce qu'ils vont découvrir et de ce que serait Blanche Neige si elle vivait aujourd'hui !!!

martine-classe.jpg martine-classe-1.jpg

A la fin de chaque représentation, un échange fourni entre la comédienne Martine Waniowski et le jeune public

photo-blanche-comme-neige-ecoles.jpg

Avant première pour les écoles

 350 élèves des écoles des environs (Téting, Guinglange, Villers-Stoncourt, Faulquemont...) ont assisté en avant première à la dernière création de la Cie Les Bestioles "Blanche comme la neige". Un jeune public attentif et réactif qui a fait une ovation à cette nouvelle création, originale et pleine d'humour. Que serait "La Blanche-Neige" des temps modernes ? rendez vous samedi à 15h pour le savoir !!!

imgp2945.jpg imgp2948.jpg imgp2961.jpg imgp2984.jpg imgp2998.jpg

Presse

presse-blanche-comme-neige-271111.jpg

 presse-blanche-comme-la-neige-15-11-11-2.jpg

imgp3000-1.jpg imgp3004.jpg imgp3007.jpg

Un instrument créé en 1927

Cet instrument  créé en 1927 est assez proche de la voix humaine ou du violon.

 

Inventé en 1927

Cie les Bestioles "Dérisoire déraison d'un tournesol éperdu sur les flancs du triangle"

 
Dans le cadre du Festival Passages,
la Compagnie des Bestioles vous invite à un "Impromptu"
le jeudi 19 mai à 18h Place Saint Louis à Metz
 
"Dérisoire déraison d'un tournesol éperdu sur les flancs du triangle"
Lecture/concert autour d'extraits des "Cahiers" de Nijinski
 
"Personnage torturé et danseur magnifique, le Russe Vaslav Nijinski était aussi un être hypersensible,
bordé par la folie comme en témoignent les Cahiers qu’il écrit pendant l’hiver 1918-1919 avant d’être interné une première fois.
Le témoignage d’un artiste fouillant au plus profond de lui-même où gloire et souffrance cohabitent dans une langue soufflante de beauté.
La Compagnie des bestioles en donne une lecture-concert sur le toit de trois camionnettes."
 
 
Adaptation et mise en scène : Brice Durand
Mise en scène : Martine Waniowski
Comédien : Valéry Plancke
Musiciens : Magali Montier, Nicolas Moog, Reda Brissel
Son : Clotilde Ast
Construction décor et régie technique : Thomas Coltat
 
La Compagnie des Bestioles est soutenue par la Région Lorraine, le Département de la Moselle, la Ville de Metz, la Spedidam.
 
 
Compagnie des Bestioles
14 impasse de la Favade
57000 Metz
            06 63 73 45 32       ou             03 72 13 25 97      
http://ciebestioles.free.fr
ciebestioles@free.fr

La beauté des Amazones ... des femmes qui se battent contre le cancer du sein

La beauté des Amazones – un album photo sur des femmes atteintes de cancer du sein

« Amazonen »

Album photo sur des femmes atteintes de cancer du sein
Previous imageNext image

Juste avant son quarantième anniversaire, Uta Melle apprend qu'elle souffre d'un cancer et qu’elle doit se faire amputer des deux seins. Elle se fait photographier avant et après l'opération par Jacky Hardt. Fait notable : la Berlinoise a décidé de ne pas recourir à une reconstitution mammaire.
Uta Melle se demande : est-on toujours une femme même sans seins ? Et qu'est-ce que la beauté ? Elle lance alors un projet qui fait des vagues : elle invite des femmes amputées à la suite d'un cancer du sein à participer à une séance photo. Le résultat est un album de nus dédié à des femmes courageuses, attrayantes et pleines d'énergie. Celles-ci sont à la fois séductrices, mélancoliques et sûres d'elles. Elles ont été immortalisées par deux spécialistes de la beauté : les photographes de mode Esther Haase et Jacky Hardt.

La sortie de cet album photo intitulé « Amazonen » (paru chez Kehrer Verlag) sera accompagnée d'une exposition itinérante qui démarrera à Hambourg et se poursuivra à Düsseldorf. Les Amazones antiques s’amputaient le sein droit pour mieux pouvoir tirer à l'arc afin d'affronter les bêtes sauvages. Les femmes de cet album se battent elles contre le cancer.

On recense chaque année 57.000 nouveaux cas de cancer du sein rien qu'en Allemagne. Souvent, ces femmes ont tendance à cacher leur (nouveau) corps, mais pas les amazones de cet ouvrage. Les photographes les mettent à l'honneur et brisent ainsi un tabou, jetant un regard inédit sur le nu et redéfinissant la beauté.

Plus d'infos sur le site : http://www.arte.tv/fr/Echappees-culturelles/metropolis/L-emission/3880324.html

Résidence d'artiste Brice Durand

Brice Durand en résidence du 4 au 8 mai 2011

Suite aux réprésentations du spectacle "Hiddenboy", la cie travaillera sur les "Cahiers de Ninjinky", lecture amplifiée accompagnée de musique (batterie, basse, guitare), qui sera présentée au prochain Festival Passage.

"L'Hiddenboy" étape 1
Théâtre - Concert  
 
L'Hiddenboy, garçon caché, garçon, hideux.
L'Hiddenboy, hanté par la mort d'Isadora Duncan, lève le voile sur ses rêves inassouvis  . Inavoués.
Dépassé par un monde qu'il se refuse à comprendre.
Perdu au milieu de ces autres qui l'ignorent, il vomit les mots qui peuplent son cerveau.
Il les crie, les chante.
Le corps comme possédé.
La scène comme miroir de ses fantasmes qui s'échappent par sa bouche, mélangés.
Le miroir d'un monde.
Le miroir d'un homme qui a perdu son chien noir, son identité et qui les cherche dans les méandres de son esprit complexe.

Avec Valéry Plancke
Musique Magali Montier, Reda Brissel, Nicolas Moog
Lumières Vincent Urbani
Son Clotilde Ast
Texte  Brice Durand
Costumes  Daniel Trento
Mise en scène  Martine Waniowski et Brice Durand

La musique est l'autre côté du miroir.
Le côté caché de l'Hiddenboy. Caché dans sa tête.
Au centre de la scène, comme un groupe de rock: une batteuse, un guitariste et un bassiste.
Jouer avec la théâtralité physique de la musique.
Faire du musicien un comédien.

Brice Durand - régisseur lumière

Issu de la Faculté des Sciences de Grenoble, puis formé à l'Université des Arts du Spectacle de Metz, il rejoint en 1999 les Compagnies de théâtre Viracocha et Des Bestioles, en tant que régisseur/créateur lumières.

Parallèlement, il participe aux courts-métrages de Nicolas Birkenstock et de Kevin Dresse comme preneur de son.

Régulièrement créateur et/ou technicien lumières des compagnies Plexus (théâtre), L'Assolatelier (vidéo-danse), et No Uzume (danse), il est le régisseur de la compagnie Li(Luo) depuis 2003.

Parfois auteur, ses textes sont mis en scène par Martine Waniowski, metteur en scène de la compagnie Des Bestioles. Son écriture allie le théâtre et la musique (Kuklos, La mélodie de Brighton, Double Flip, Radio set, Quequette Blues – adaptée de la B.D. de Baru, et prochainement L'Hiddenboy).

Cie de l'atelier en résidence de création

Cie de l'atelier en résidence de création au Singe Blanc et Cies

Michèle Meftah Chorégraphe

30 années de passion
Un amour incoercible pour la danse anime la fondatrice et chorégraphe de la Compagnie de l’Atelier. Avec près de trente années de passion pour son art, Michèle Meftah porte en elle une expérience et une pratique enrichies par de
nombreuses collaborations auprès de grands noms de la scène contemporaine tels que Françoise et Dominique Dupuis, Isabelle Duboulos et Pierre Doussaint, Christine Bastin, Rafaël Djaïm, Ehladi Sheriffa, Josef Nadj ou encore Fattoumi-Lamoureux sans oublier la première rencontre avec Denise Coutier Fondatrice de l’Association DMJ.
DMJ 57 une association vouée à la danse contemporaine
Michèle préside l’association DMJ 57 depuis 1975, une durée qui illustre également la dimension de son investissement consacré à la danse contemporaine. Auteure de plusieurs créations portées par des interprètes
amateurs, c’est vers la scène que converge l’ensemble de ses travaux, une volonté de conjuguer, dans une intelligence claire de la pratique chorégraphique, la création à la représentation scénique.
La danse un engagement
Ce qui marque sa pratique c’est le souci pédagogique, cette volonté de transmettre le goût de la danse, en même temps que la découverte de sa technique. En témoigne son activité dans le cadre des ateliers amateurs, ses
interventions en milieu scolaire, son travail en collaboration avec la PJJ ainsi que les nombreux stages qu’elle anime tout au long de l’année. La finalité d’un tel investissement auprès d’un public non-initié est de produire un décloisonnement et de rendre accessible la danse.
La danse l’expression d’un enracinement
Dans un même mouvement, Michèle Meftah a mis un point d’honneur à promouvoir la création chorégraphique au sein de sa région tant par les thèmes qu’elle aborde dans ses réalisations que par le travail qu’elle réalise sur la scène locale. De nombreux échos à cet enracinement se retrouvent dans ses dernières créations comme “Usines” (2000) où le corps travaille, “Fouille n°…” (2006), qui traite du site archéologique de Bliesbruck, ou encore “Les Gens du Fil” (2007) qui raconte le corps à corps de l’ouvrière avec la matière à propos de la filature de Chaligny. En collaborant depuis 2006 à la mise en scène ainsi qu’aux parties chorégraphiques du spectacle “Les Enfants du Charbon”, elle démontre son attachement à la culture et à l’histoire de la Moselle, à ses traditions, son identité, ses drames.

Tic tac tic tac… ZZzzz… Nous sommes dans les dernières minutes d’une belle nuit d’été rougissante.
Driiing !!! Le réveil matin balaye les doux ronflements de Poukoi, Pakeu et de leur chien, couché sur le tapis au pied du lit. Un matin bruyant et turbulent, comme à l’accoutumée, s’installe.
Les deux amis parfaitement joyeux et complètement originaux mélangent leurs vêtements, leurs bâillements, leurs tartines lors d’un petit déjeuner drôlement chaotique.
Poukoi et Pakeu pensent débuter une journée des plus ordinaires mais le ton est donné, elle sera extraordinaire…
Spectacle pour petits et grands à partir de 4 ans,


La Compagnie de l'Atelier - 45 rue de la vallée - 57690 BASSE-VIGNEULLES 

http://www.compagniedelatelier.com/presentation.html

Qualité de l'air ... des infos

Le taux de radiation en directe IRSN    

Mesures de la qualité de l'air en Lorraine 


Eigenharp

EIGENHARP

Voici un instrument résolument contemporain, plutôt surprenant. Il existe différentes tailles, mais tous sont très surprenant. Un instrument électronique onéreux certes mais qui ouvre les portes de la créativité musicale. A la fois  claviers, percus, instruments à vent... son design est esthétiquement réussi.

Son créateur John Lambert

Une démo

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site